99 Derniers sujets
La vérité sur l'autre forum : fourgon-passion.org

Photo quizz Fourgon-Passion

Durée de vie Batterie Porteur Ducato

Outils nécessaires pour démarrer

ttt320, des news comme promis !

besoin d'un avis sur cycle de charge batteries cellules

Portes arrière Fiat Ducato

Frigo sur batterie solaire

Mettre en Français Fiat Ducato Mod 2018

Recherche avis autoradio ZENEC

Le poids de mon fourgon ?

pb frigo sur 12v moteur tournant : piezo "arque" en permanence !

Prise 12v sur Bel Horizon

2 vélos pliants dans un randovan/randocamp possible ?

Voyage en fourgon autours du Monde : Sourires Autour Du Monde

Changement batteries cellules

Eco pastille en Allemagne

Conseils GPS pour nos futurs voyages

Pompe immergée Possl 2win 2016

Agrément FIAT et suspension renforcée

Pneus BF Goodrich All Terrain ou M+S

pièce sur frigo du Dreamers D53, avez-vous eu un rappel de la concession?

modification commande vanne eau grise

Recharger tablette, liseuse

Installation d'un système SOG

Bivouacs sauvages : une (ou plusieurs) photo...un commentaire !

Tuto suspension AR: montage ressort tonneau JSA

Nouveau CT Mai 2018 : vos témoignages

ou mettre le double de clefs

velos electrique sur fourgon

Soute de nos fourgons, rangement, transport, vos témoignages et vos photos

L'âge des fourgonautes

précautions changement batterie

Changement feux arrière gauche.

Font Vendôme Duo Van 3ème lit

Question suite commande d'un Campérêve Magellan 540 pour le printemps 2018

Aire municipale de Gizeux (37)

Problème fermeture centralisée

Porte coulissante sdb Font vendôme

Rallonge bras support TV

Deuxieme batterie et frigo à compression

Pizzas sublimes dans les Landes..

convertisseur 12v 220v

Les applications utiles (ios, android, de windows phone...)

conseil achat fourgon hauteur - 2 m

Fourgon oui...mais! passion?

Blocage porte coulissante

Tant attendu et enfin arrivé !

Truma monoControl CS et commutateur

Mon Malibu est arrivé !

suspension ALKO sur Adria 600

Incompréhension California et Marco Polo

Législation sur lanterneau

Poids jante alu vs jante tôle

fourgon immatriculé mais carte grise inexistante

Demande d'avis Ducato Maxi 2.3 120cv

Burstner citycar c540 BVR

Caméra compatible CLARION NX 405 ?

position antenne wifi pour autoradio 2din dans Ducato

verrou interieure sur porte avant

Porte roue de secours arrière sur Ducato

projet de creation d'air de repos / etape .. j'aimerai vos avis !!

Questions sur les ventilateurs arrières de frigo

Fils en trop au niveau de l'autoradio

Notre courte virée dans le Sud (10-13 Mai 2018)

Possl summit 600 qui connait ?

ADRIA twin 600 SPT Family 2018 version suprême

commande truma cp +

Volkswagen Westfalia Kepler one

Poids fourgon chargé, pesée avant départ.

Il est arrivé (magellan 643)

Couverture abri en polycarbonate et panneau solaire

Ecosse - Location d'un fourgon

Batterie qui siffle!!!

Compresseur Fix&Go kit de réparation Fiat Ducato

Deco et modifs de mon Family Van

Régulateur vechline sur mon fourgon

Femme seule en fourgon, comment faites-vous

Un gonfleur, oui mais lequel ?

commande d'un nouveau Globecar

quel matériel prendre pour un panneau solaire

Problème frigo à compression THETFORD T1090

Prix des OPTIOS différentes selon Aménageur,

master et porte vélos

Itineraire pour un eventuel voyage au Portugal

Visite de Bergen et Oslo

Glissière de porte latérale coulissante

Booster d’alternateur pour moteur en EURO 6

Convertisseur qui siffle!

Incompatibilité Remis et cabbunk

premiere sortie du Mc Louis Menfys silver edition 5

Alarme, comment ça marche ?

Grilles d'aération Fiat Ducato 2017

avez vous teste le CAMPSTER ?

ventilateur maxxfan ou maxxair

notre pilote 636 fx est arrivé

Garantie étanchéité 5 ans

Cache grille réfrigérateur

bon café

Le forum en chiffres
53 sections
8649 sujets
142961 messages
333338 visiteurs (2017)
662627 connexions (2017)
3133995 pages lues (2017)
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Retour d'expérience VTT électriques

le Dim 25 Sep 2016 - 23:15
:bonjour:

Voici, pour ceux que cela intéresse, un petit retour après une année d’utilisation de VTT électriques (VAE, Vélo à assistance électrique).

Nous habitons la montagne et pratiquons le VTT depuis de nombreuses années.
Nous nous sommes longuement posé la question de l’acquisition de VTT électriques, puis, après un essai sur le terrain, nous avons été convaincus.
Notre crainte initiale concernait «l’abandon» des VTT classiques au profit de ceux avec assistance.

Cela n’a pas été le cas la première saison, mais ça l’est depuis cette année.
Toutefois, lors de notre récent voyage à travers la péninsule ibérique, nous avons embarqué les VTT électriques, mais avons parcouru environ 90 % de nos trajets sans assistance.
Cela peut paraître bizarre, mais c’est tout à fait faisable.

Les vélos sont certes un peu plus lourds, mais lors de grosses difficultés (forte montée, grosse chaleur, digestion après un bon repas, ...) il suffit d’appuyer sur le bouton, et rien que de savoir cela, ça change la vie !  Very Happy

Quel type de vélo :
Il existe de nombreux types de VAE.
Si l’on veut emporter les vélos en soute, le vélo pliable est certainement le plus pratique.

VTT ou ville :
Un vélo de ville sera peut-être un peu plus roulant, car ses pneus sont plus étroits et plus lisses.

Un VTT sera plus polyvalent, car il permet justement de sortir aisément des routes.
Comme le moteur prend en charge une partie de l’effort, le poids ou les pneus moins roulants des VTT ne sont pas un handicap, par contre sa polyvalence est un avantage certain !

On trouve des VTT avec des roues de 27.5 ou 29 pouces.
Pour de la route ou des chemins de campagne, les roues de 29 pouces sont bien adaptées. Pour des chemins de montagne, les roues de 27.5 pouces apportent un peu plus d’agilité, enfin c’est assez relatif !

Assistance :
Son mode (Eco, Sport, Turbo,...) se règle sur la console du VTT et elle démarre lorsqu’on appuie sur les pédales.
Elle est proportionnelle à la force de pédalage et varie en fonction du mode choisi.
Ex. 50 % en mode Eco,  400 % en mode High

Les VTT évalués :

1.


Centurion Backfire
Moteur Bosch Performance dans le pédalier
Batterie Bosch 400 Wh, 36 V.

10 vitesses
Poids env. 19 kg

Du fait de l’implantation du moteur dans le pédalier, seules 10 vitesses sont disponibles.
Ceci n’est pas un inconvénient pour un VAE, puisque le moteur prend en charge une partie de l’effort.

C’est un très bon système, tant en promenade qu’en utilisation plus sportive, avec l’avantage de ne pas avoir à gérer les croisements de chaine, on monte ou on descend les vitesses, point barre.
Modes d’assistance :  Sans, Eco, Tour, Sport, Turbo


2.


KTM E-Lycan
Moteur Panasonic dans le moyeu arrière
Batterie Panasonic de 562 Wh, 46.8 V.

30 vitesses
Poids env. 23 kg

Un moteur dans le moyeu arrière permet :
- d’utiliser le moteur en mode générateur dans les descentes, ce qui recharge les batteries, économise les plaquettes de frein (frein moteur) et soulage les poignets et les doigts lors de longues descentes (assistance du frein moteur).
(Le mode régénération s’active lorsqu’on freine, lorsqu’un des 3 modes de régénération est activé, automatiquement en mode Auto)

- d’avoir 3 plateaux à l’avant et donc 30 vitesses (théoriques), ce que j’ai apprécié lors de nos roulages sans assistance.
En contrepartie, il faut gérer les vitesses ( nécessité de parfois changer simultanément de plateau et de pignon pour accéder à une vitesse supérieure ou inférieure).

La puissance du moteur est appliquée directement à la roue, sans passer par la chaine.

Modes d’assistance :  Régénération III,II,I, Sans, Auto, Eco, Standard, High
Dans le mode Auto la puissance du moteur est adaptée à l’effort fourni et la recharge batterie est plus ou moins importante (frein moteur) en fonction de la vitesse en descente.

En retirant la batterie et en changeant la roue arrière, le VAE redevient un VTT traditionnel, ce qui n’est pas le cas avec un VAE à moteur dans le pédalier.

Autonomie :
Le calcul de l’autonomie d’un VAE s’apparente à celle d’un fourgon ...
En fonction de la topographie, du mode d’assistance utilisé, de l’effort fourni, elle varie de manière importante.
En mode Eco l’on peut tabler sur environ 80 / 100 km au plat.

Calcul d’autonomie, avec le système Panasonic 560 Wh. avec moteur dans le moyeu arrière.
La console Panasonic permet de visualiser le pourcentage de charge de la batterie ce qui simplifie le test.

Trajet sur une route de montagne (mi-goudronnée - mi-chemin)
Distance Aller simple 11.5 km
Dénivelé 886 m.
Pente moyenne 7.74 %
Mode assistance ECO

Pourcentage d’utilisation de la batterie pour monter (que de la montée, avec de la pente plus ou moins forte) : 21 %
Autonomie totale dans ces conditions (montée) plus de 54 km.

Pourcentage d’utilisation de la batterie après la montée et la recharge en descente ( 8% récupérés) : 13 %
Autonomie totale dans ces conditions (montée et descente) plus de 170 km.
(108 km sans la recharge)

Le gain d’autonomie du à la recharge s’explique par une pente moyenne assez conséquente et donc par une recharge importante à la descente.

Sur un trajet aller-retour à plat, le gain se situerait vers 0 %.

Mes conclusions :
Le moteur pédalier est plus facile à l’utilisation, car il simplifie la gestion des vitesses.

Le moteur dans le moyeu arrière m’a étonné par sa capacité de recharge en milieu vallonné ou en descente, alors que je l’avais choisi pour son frein moteur.
Sur terrain plat ce système n’apporte pas de plus value en terme d’autonomie.

Pour le transport, nous utilisons un porte-vélo sur attelage.
Vu le poids supérieur de ces vélos, leur manutention sur un porte-vélo en hauteur est plus compliquée.

Comme pour un fourgon, un essai (par exemple location dans une station de montagne) est le moyen le plus simple pour trouver le vélo le mieux adapté à l’usage envisagé !

A+  

Charly

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Lun 26 Sep 2016 - 0:26
Merci Charly pour ce dossier très intéressant.
Alain

Que choisir?

le Lun 26 Sep 2016 - 3:04
:bonjour:
Le vélo assisté, un plus, merci CharlyCA pour les explications techniques.
J'aurais aimé une échelle de prix entre pédalier ou moyeu arrière.
Je retiens le conseil de l'essai en location.
Bonne route.

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Lun 26 Sep 2016 - 7:36
Merci, c'est cool ce sujet car je m'intéresse de plus en plus aux vélos électriques, j'envisage un achat au printemps prochain. J'ai parcouru rapidemment les sites des principaux constructeurs et autres blogs, mais je n'ai pas encore contacté de revendeur, juste localisé les mags de mon secteur.

Peut-être pourras-tu répondre à quelques unes de mes interrogations ?

Etant bon vivant, je me suis lâché cet été, et comme je ne bosse plus (retraite), je suis monté à 130 kg, ce qui est trop. J'ai démarré un régime, mais je reste lucide, il me sera probablement difficile de perdre plus de 20 kg d'ici le printemps (c'est mon objectif). Problème, on ne parle pas beaucoup des gros gabarits chez les constructeurs, je ne vois pas de modèles spécifiques pour les 110/120 Kg ?

Quel modèle choisir ?

Sur les blogs, certains préconisent un cadre en acier, ce qui condamne d'office les VTT, et même dans la gamme VTC, je vois peu de cadres acier !? En fait, je cherche un vélo pas pour la ville, pour me balader sur les routes de campagne, pas forcément un VTT non plus, mais la forme du cadre des VTT me semble plus costaud que celle des vélos de ville, et les pneus aussi ...

Autres questions :

L'assistance électrique, on peut la couper et la remettre en roulant ? J'avais pensé qu'elle se mettait en marche dès qu'on roule !?

Certains blogs parlent des capteurs, j'ai crû comprendre que le capteur, c'est ce qui déclenche l'assistance. Et il existe deux possibilités, soit un capteur de rotation, soit un capteur de pression (mon choix perso), sauf que, très peu de fabricants font apparaître ce critère dans les fiches techniques des modèles, du moins sur les sites internet ...

A suivre ...

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Lun 26 Sep 2016 - 8:35
ulysse a écrit:Merci, c'est cool ce sujet car je m'intéresse de plus en plus aux vélos électriques, j'envisage un achat au printemps prochain. J'ai parcouru rapidemment les sites des principaux constructeurs et autres blogs, mais je n'ai pas encore contacté de revendeur, juste localisé les mags de mon secteur.

Peut-être pourras-tu répondre à quelques unes de mes interrogations ?

Etant bon vivant, je me suis lâché cet été, et comme je ne bosse plus (retraite), je suis monté à 130 kg, ce qui est trop. J'ai démarré un régime, mais je reste lucide, il me sera probablement difficile de perdre plus de 20 kg d'ici le printemps (c'est mon objectif). Problème, on ne parle pas beaucoup des gros gabarits chez les constructeurs, je ne vois pas de modèles spécifiques pour les 110/120 Kg ?
Sauf vélo haut de gamme et pas tous, pas de limite de poids,un vtt alu sera quand même plus costaud q'un vélo de route.
Quel modèle choisir ?

Sur les blogs, certains préconisent un cadre en acier, ce qui condamne d'office les VTT, et même dans la gamme VTC, je vois peu de cadres acier !? En fait, je cherche un vélo pas pour la ville, pour me balader sur les routes de campagne, pas forcément un VTT non plus, mais la forme du cadre des VTT me semble plus costaud que celle des vélos de ville, et les pneus aussi ...
J'ai un collègue même poids que vous qui a acheter un tout suspendu D4 et fait les trajet boulot sur route et du vtt en chemin, sans soucis pour le vélo

Autres questions :

L'assistance électrique, on peut la couper et la remettre en roulant ? J'avais pensé qu'elle se mettait en marche dès qu'on roule !?
Oui sur les moteurs pédaliers, les autres je ne connais pas

Certains blogs parlent des capteurs, j'ai crû comprendre que le capteur, c'est ce qui déclenche l'assistance. Et il existe deux possibilités, soit un capteur de rotation, soit un capteur de pression (mon choix perso), sauf que, très peu de fabricants font apparaître ce critère dans les fiches techniques des modèles, du moins sur les sites internet ...
Moteur Bosh, capteur de pression http://www.moustachebikes.com/moteur.html

A suivre ...

Ayant aussi fortement grossi car j'ai arrêté le vélo, j'ai repris l'activité grâce à un vttae ce qui permis de reprendre en souplesse sans se dégoutter et avec aussi un régime j'ai perdu 20 kg en 3 mois tout en reprenant la forme.
L'inconvéniant, je ne veux plus faire du vtt normal, Laughing

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Lun 26 Sep 2016 - 14:53
:bonjour:

Concernant les prix.
Lors de mon achat, le modèle équivalent KTM avec moteur Bosch dans le pédalier était plus cher que le modèle KTM avec moteur Panasonic dans le moyeu arrière.

On trouve en Suisse, des bons VTTAE à partir de CHF 2500.00

Concernant l’assistance.
Les VAE sont équipés d’une console de commande plus ou moins évoluée selon les modèles.
Le choix du mode d’assistance s’effectue donc sur la console, et l’on peut choisir de rouler sans assistance.

Par contre, VAE signifie Vélo à Assistance Electrique, ce qui veut dire que l’on ne peut pas rouler en mode «vélomoteur» (sans pédaler).

Toutefois, certains constructeurs proposent une gâchette pour activer le moteur autrement qu’en appuyant sur les pédales. La puissance délivrée suffit à faire avancer le VTT sans personne dessus. C’est utile lors de passage difficile en montagne lorsque l’on doit pousser le vélo.

La législation prévoit des vitesses limites pour l’assistance.
Pour la Suisse et, j’imagine nos voisins, l’assistance est limitée à 25 km/h ou à 40km/h.

Pour cette dernière la réglementation impose une plaque type vélomoteur.
Concrètement, lorsque l’on dépasse la vitesse de 25 ou 40 km/h l’assistance se désactive et reprend lorsque l’on repasse sous le seuil toléré.

Voir aussi :
https://www.fourgon-passion.com/t6712-velos-electriques-rapides-a-letranger?highlight=vélo+électriques

Concernant les capteurs.
Un capteur dans le pédalier réagit à la pression sur les pédales.
Un capteur de rotation réagit lorsque le mouvement s’enclenche.
Personnellement je n’ai pas ressenti de grosses différences entre ces deux systèmes.

Par contre, l’assistance étant aussi proportionnelle à l’effort de pédalage, le réglage du ratio puissance de pédalage / puissance délivrée par le moteur a son importance.
Ce réglage est déterminé par le constructeur.

Concrètement, avec une puissance de pédalage égale, la puissance délivrée par deux moteurs d’égale puissance peut-être différente.
Sur ce point, l’assistance du moteur Bosch me semble réglée pour intervenir plus rapidement ce qui procure l’impression d’un moteur plus coupleux.

Pour nous, la seule bonne manière de rouler sans assistance consiste à commencer la balade sans assistance, avec des rapports équivalents à ceux que nous utiliserions sur un vélo standard, et à n’actionner l’assistance que plus tard en cas de besoin.

Bonne route et bonne balade !



Charly

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Lun 26 Sep 2016 - 16:54
Bonjour Charly,

Merci pour toutes ces précisions, mais attention à la réglementation française. En suisse je ne sais pas, mais chez nous la puissance d'un VAE est limitée à 250w et 25Km/h maxi. Au delà on passe dans la catégorie cyclomoteur, avec les contraintes (casque moto, plaque d'immatriculation..) liées à cette catégorie.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32294
http://www.velo-electrique.com/Pages/legislation.htm

Ensuite, chacun fait ce qu'il veut... Mais ensuite faut juste assumer.

Je tiens quand même à rassurer les acquéreurs potentiels. Même avec un VTT de 250w on peut se faire de supers randos en montagne, mais il faut y mettre le prix...
Giant notamment, propose d'excellents VTT électriques, il faut compter plus de 5000€.

Il reste quand-même une petite possibilité pour ceux-qui trouvent que 25km/h c'est pas beaucoup. Sur certains vélos il est possible de changer un pignon, ce qui permet d'augmenter la vitesse (au détriment bien sûr de l'autonomie). Alors avec ce système on est officiellement en dehors des clous, mais je ne pense pas non plus qu'en cas d'accident l'expert poussera le vice jusqu'à compter les dents des pignons... Quoique... Avec ces gens là on est sûrs de rien.

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Lun 26 Sep 2016 - 17:25
Merci beaucoup pour ces précisions  

corse06 a écrit:Salut le top le vvt elec mais le prix ça calme de suite plus cher que un scooter :arrow:

J'en ai vu plusieurs qui me semblent corrects à prix abordable, en sachant que je ne suis pas un compétiteur, ni même un passionné de VTT, c'est pour la balade sur les (petites) routes de campagne, voir parfois une piste roulante, pas besoin de truc trop technique. En fait, j'ai même un temps envisagé l'achat d'un scooter, mais je me dis que le vélo électrique, ça parait génial car ça oblige à bouger et à griller des calories.

Et que dire du silence ! C'est un critère très important pour moi, j'ai revendu mon buggy à moteur parce qu'il faisait trop de bruit (pourtant homologué et tout d'origine). Se balader tranquiloo dans la campagne et ne même pas pouvoir causer avec son (ou sa) passager(ère), c'est quand même un comble et pour moi ça gâche tout.

Aux environs de 2000€, j'ai vu plusieurs modèles, et même s'il faut augmenter un peu le budget, cela reste valable, pour moi.

Exemple pris au hasard, après 10 secondes de recherche sur Google :

http://www.cote-eden.com/product/Velo-Electrique-NEOMOUV-Fac9-Autonomie-65km-7vit-2?c=Google_Shopping_fr&gclid=COz5zqKorc8CFU0z0wodAksEhg

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 30 Sep 2016 - 18:55
:bonjour:
Merci CharlyCA pour le partage très intéressant

Personnellement j'ai un Scott tout suspendu Moteur Bosch dans le pédalier depuis 2 ans
Vélo passe partout j'ai déjà parcouru 10000 kilomètres
Aucun problème depuis avec une utilisation essentiellement des pistes cyclables et chemins de randonnées GR
En hiver j’équipe de pneus VTT Cloutes super dans les chemins enneiges de montagne

Pour visiter des sites ou des grande villes éloignés des campings super pratique
Je regrette pas mon investissement
Très cordialement

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Mer 9 Nov 2016 - 19:57
:bonjour:
Merci CharlyCA pour le partage très intéressant

Personnellement j'ai un Scott tout suspendu Moteur Bosch dans le pédalier depuis 2 ans
Vélo passe partout j'ai déjà parcouru 10000 kilomètres
Aucun problème depuis avec une utilisation essentiellement des pistes cyclables et chemins de randonnées GR
En hiver j’équipe de pneus VTT Cloutes super dans les chemins enneiges de montagne

Pour visiter des sites ou des grande villes éloignés des campings super pratique
Je regrette pas mon investissement
Très cordialement

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Mer 7 Déc 2016 - 19:02
très intéressant
merci

VTT ELECTRIQUE

le Jeu 8 Déc 2016 - 16:33
Bonjour :bonjour:

Après 20 ans de" vtt Randonnée" tout simplement , j ai eu l 'occasion de testé

comme beaucoup de gens, des vtt électriques dans le var au ROC D' azur

le rendez vous incontournable du vtt en fin de saison et j ai pu faire le comparatif;

passez un certain Age vous n 'avez pas d'efforts violents a fournir et le vélo redevient

un plaisir;



pour exemple ma femme redécouvre le vélo après plusieurs années d arrêt grâce

à son VTC;

Et mon frère suite a l'accord du cardiologue après de gros PB de santé va pouvoir

troqué son " HOME TRAINER" contre un VTTAE et remisé son vtt suite aux essais

fait ensemble.

Pour info ne dites jamais que le VTTAE est une mobylette ,avant d'avoir essayé

dans des conditions réelles ,car il faut roulé intelligemment c est a dire géré son

effort ,son autonomie pendant plusieurs heures de pilotage !!!!

et privilégiez le moteur central plus onéreux soit mais plus équilibré

nb: je garde mon vtt classique pour les petites Rando ;

bon vent A+

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Jeu 6 Avr 2017 - 18:24
Hello,

Je remonte ce post, car je ne partage pas l’affirmation un peu péremptoire de @pierre29 (https://www.fourgon-passion.com/t8917p10-recharge-batterie-velo-electrique-par-panneau-solaire#137941)

«Un vélo comme le mien est totalement inutilisable avec une batterie à plat: le moteur BOSH n'est pas débrayable et sans alimentation électrique c'est presque impossible d'avancer...»

C’est sur que sans assistance, l’effet n’est pas le même lorsqu’on appuie sur les pédales ...

Lors de nos dernières escapades, nous avons parcouru environ 90 % de nos trajets sans assistance, pas pour économiser l’électricité  Very Happy , mais pour nous maintenir en condition.
Nos batteries étaient chargées et nous savions qu’à tout moment, nous pouvions enclencher l’assistance !

Avec l’assistance, le VTT est très sportif, voir plus exigeant qu’un VTT normal si on le désire, car le moteur nous pousse à aller chercher les limites, mais on sort alors du domaine de la promenade tranquille ...

Sans assistance, le moteur dans la roue arrière offre l’avantage d’avoir toutes les vitesses disponibles sur un vélo standard, le moteur pédalier limite ce nombre de vitesse car on ne peut disposer de plusieurs plateaux.
Lorsqu’on attaque les cotes, cette différence est sensible !

A+  

Charly

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Jeu 6 Avr 2017 - 19:34
Il ne s'agit pas d'un avis "péremptoire"... Je connais assez bien le sujet! Vous avez quoi comme VTT électrique? Apparemment un (vieux?) modèle avec moteur dans le moyeu arrière: donc effectivement, avec ce type d'engin, il n'y pas de problème pour pédaler avec une batterie vide...
Par conséquent, je vous engage à essayer un VTT moderne à moteur central (modèle 2017 donc): c'est le top quand on roule et si vous faites un essai vous remiserez sûrement vos vélos actuels au grenier...  
Pour dire que les modèles à moteur central montent moins bien les côtes qu'un modèle à moteur dans la roue arrière, à cause du seul pignon avant, il faut ne pas avoir essayé un VTT électrique récent: avec un moteur infiniment plus coupleux, 11 vitesses et un pignon arrière de 46, on monte aux arbres!!! D'ailleurs la dernière évolution est une limitation du nombre de vitesses à 8 ou 9 (système dérailleur de marque SRAM) qui est adoptée cette année sur tous les VTT haut de gamme: vu la puissance des moteurs actuels, ça suffit largement et on peut en conséquence monter une chaine plus large et capable d'encaisser des contraintes mécaniques beaucoup plus importantes.
En effet les VTT électriques à moteur dans le moyeu arrière n'existent plus ou presque: ce sont uniquement des modèles bas de gamme, car l'évolution de marché a été très rapide en deux ans. Les vôtres sont donc quasi invendables, car plus personne ne veut de ce type de matériel, désolé de le dire.
Mais il est vrai que l'inconvénient des VTT récents est effectivement qu'ils ne sont pas du tout prévu pour rouler sans moteur. Si c'est un moteur Yamaha on peut encore à la rigueur finir le parcours si jamais on tombe en panne de batterie (mais c'est quand même assez pénible). Mais avec un Bosch, bon courage pour rouler avec une batterie à plat! Il y a d'autres moteurs qui sont sortis très récemment (notamment le Brose et le Shimano) mais je n'ai pas essayé: a priori, ils se rapprochent plus du Yamaha que du Bosch, donc on peut sans doute un petit peu pédaler sans batterie. A vérifier!

PS: Avant de répondre, je n'avais pas lu le début du sujet et votre comparaison de deux modèles KTM (avec et sans moteur pédalier)... Je viens de le faire! KTM ne vend plus de VTT avec moteur dans le moyeux arrière depuis deux ans, tout comme la totalité des marques "sérieuses" de VTT. Quant au moteur BOSCH que vous avez essayé, c'est désormais le moins performant de la marque et il n'équipe plus depuis l'an dernier que les vélos de route et de ville d'entrée de gamme... Le vélo électrique est un produit  qui est en évolution constante et ultra rapide, ça n'a pas de sens de disserter sur les mérites de modèles totalement dépassés aujourd'hui! Même sur mon KTM Macyna Lycan 2016, qui dispose du meilleur des moteurs BOSH et de la meilleure batterie du marché, il m'a fallu changer quand même au fil des mois plus de la la moitié du vélo pour obtenir un ensemble cohérent et assez robuste pour une utilisation VTT un peu "sérieuse"! D'origine, il ne reste en définitive que le cadre et le moteur, plus les jantes DT Swiss: absolument TOUT le reste (fourche, amortisseur, freins et disques, pédales, guidon, selle et tige de selle, pneus etc.)  a été changé ou "upgradé" par mes soins, avant ou juste après avoir été cassé sur le terrain! Par exemple, les disques de freins ont tenu à, peine 1000km ( dont un séjour dans les Alpes) et les plaquettes encore moins! L'amortisseur arrière, pourtant du Rockshox de qualité mais clairement sous dimensionné, a déclaré forfait au bout de 1200 km et a été changé sous garantie... J'ai aussi déjà changé la chaîne, là aussi à seulement 1200km, et je vais bientôt devoir changer la totalité de la transmission vers les 2500km...
Avec un modèle 2017, je n'aurais très probablement pas eu à faire toutes ces modifs (qui ont eu un coût très conséquent!) car les constructeurs ont largement revu leurs copies depuis: les contraintes mécaniques (amortissement, freinage, roulements, transmission...) n'ont strictement rien à voir sur un VTT électrique de 23kg et disposant d'un gros couple moteur, comparé à un VTT "musculaire" de partie cycle à peu près équivalente mais de seulement 11/12kg. Et en 2018 l'évolution sera encore certainement exponentielle!

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Jeu 6 Avr 2017 - 22:28
Hello,

Désolé d’avoir égratigné votre jouet, ce n’était pas le but ...

Mon propos était simplement de préciser que l’on pouvait encore rouler avec un VTT électrique, et ce même sans batterie.

Le moteur de votre Macina est le même que celui du Centurion (Modèle 2016)

Quand je parle de différence pour aborder les côtes entre un moteur central et un moteur roue arrière, c’est lorsque l’on roule sans assistance ...
Donc d’un côté 10 vitesses, de l’autre 30 vitesses ...
A mollets égaux, y a pas photos !

Pour ma part, je n’ai jamais cherché un vélo de compétition, mais un vélo polyvalent, que j’ose transporter à l’arrière du fourgon, que j’ose parquer en ville lors de nos ballades ...

On peut faire de très belles photos avec un appareil compact là ou d’autres pensent que seul du matériel pro peut faire l’affaire !

Nous ne roulons vraisemblablement pas dans la même catégorie et à lire vos réactions, j’imagine facilement que vous n’avez pas acquis votre VTT pour rouler sans assistance !  

L’important est que chacun prenne du plaisir dans sa manière de gérer ses loisirs.

Bonne route et bonne saison !

A+

Charly

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 7 Avr 2017 - 1:11
Pour ceux qui cherchent a vraiment en savoir plus sur les vélos électriques, il y a un site parfait pour ça.

http://cyclurba.fr/forum/forum.php

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 7 Avr 2017 - 8:12
CharlyCA a écrit:

Désolé d’avoir égratigné votre jouet, ce n’était pas le but ...

Je ne l'ai pas pris comme ça: comme je l'ai dit, il m'a causé pas mal de soucis et je me serais bien passé de devoir tout changer... Je n'ai fait que réagir à votre intervention, et notamment au mot "péremptoire"...

CharlyCA a écrit:
Mon propos était simplement de préciser que l’on pouvait encore rouler avec un VTT électrique, et ce même sans batterie.

C'est là le problème: rouler sans assistance n'a aucun sens et les vélos récents ne sont pas conçus pour, ou alors en dernier recours sur quelques centaines de mètres.

CharlyCA a écrit:
Le moteur de votre Macina est le même que celui du Centurion (Modèle 2016)

Non... C'est un performance line sur ce centurion (marque inconnue en France) et non pas un performance CX. La différence de couple est très conséquente: 64 Nm contre 75 Nm, j'ai eu les deux et sur le terrain ça n'a rien à voir!



CharlyCA a écrit:Quand je parle de différence pour aborder les côtes entre un moteur central et un moteur roue arrière, c’est lorsque l’on roule sans assistance ...
Donc d’un côté 10 vitesses, de l’autre 30 vitesses ...
A mollets égaux, y a pas photos !

Toujours non: je l'ai expliqué et justifié plus haut...

CharlyCA a écrit:
Pour ma part, je n’ai jamais cherché un vélo de compétition, mais un vélo polyvalent, que j’ose transporter à l’arrière du fourgon, que j’ose parquer en ville lors de nos ballades ...

Là je suis d'accord: c'est un gros inconvénient que d'avoir à l'arrière du fourgon un vélo d'un certain prix, qu'il soit ou non électrique... J'ai même failli changer pour un profilé rien que pour ça! Very Happy

CharlyCA a écrit: On peut faire de très belles photos avec un appareil compact là ou d’autres pensent que seul du matériel pro peut faire l’affaire !

Tout dépend de ce qu'on appelle "appareil compact" et "belles photos"... Et puis entre le compact de base et le boîtier pro il y a la place pour beaucoup d'autres modèles... D'ailleurs, on peut même faire des photos "vendables" avec un téléphone bien équipé au niveau de l'appareil photo interne: ça m'arrive...


CharlyCA a écrit:
Nous ne roulons vraisemblablement pas dans la même catégorie et à lire vos réactions, j’imagine facilement que vous n’avez pas acquis votre VTT pour rouler sans assistance !  
L’important est que chacun prenne du plaisir dans sa manière de gérer ses loisirs.
Bonne route et bonne saison !

Il y a deux sortes d'acheteurs de VTTAE: les sportifs qui veulent un engin capable de les amener 1500m plus haut sans trop s'épuiser (et même en s'amusant) et ensuite s'éclater en descente. Il y en a de plus en plus mais ce n'est pas la clientèle majoritaire. Et puis il y a tous ceux, majoritaires, qui sont limités par des problèmes physiques et/ou cardiaques et/ou par l'âge: d'où la nécessité d'avoir un VTT électrique et de préférence tout suspendu (c'est mieux pour rouler hors du goudon quand on a mal partout). Je suis de ceux là et je n'ai jamais prétendu être un champion...

Bonne route également!

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 7 Avr 2017 - 9:08
pierre29 a écrit:
CharlyCA a écrit:
Mon propos était simplement de préciser que l’on pouvait encore rouler avec un VTT électrique, et ce même sans batterie.
C'est là le problème: rouler sans assistance n'a aucun sens et les vélos récents ne sont pas conçus pour, ou alors en dernier recours sur quelques centaines de mètres.

"rouler sans assistance n'a aucun sens".
Voilà qui est pour le moins surprenant !
Je n'ai pas sorti cette phrase de son contexte, et je n'arrive pas à comprendre.
Alors tous ceux qui roulent sans assistance font quelque chose d'insensé ? Non bien sûr, alors ça mérite une petite explication de ta part.

"les vélos récents ne sont pas conçus pour".
Tu veux dire qu'avec les vélos modernes il faut l'assistance même en plat ou descente ?
Si c'est vrai, je ne vois pas où est le modernisme. Et je me demande pourquoi ça s'appelle encore vélo. Crying or Very sad

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 7 Avr 2017 - 11:34
Un petit bonjour à tous...
Je suis d'accord que "CharlyCA" a raconté beaucoup de bêtises concernant les VTTAE, mais pardonnons-lui vu que son principal but est d'avoir un vélo électrique multi-rôles, un peu comme les avions de chasse  Wink  Wink
"Pierre29" a bien remis les points sur les "i", cependant tout comme "jp17" avec sa dernière intervention, je ne suis pas d'accord non plus sur la remarque que "Pierre29" a laché peut-être un peu trop vite en disant que "rouler sans assistance n'a aucun sens": il n'est pas juste d'affirmer cela... je fais du VTT depuis très longtemps et j'ai exactement le même âge que Pierre.
Je fais de longues distances en VTT, mais vu mon âge je commence à fatiguer après 60, 70, 80 km ... donc je me suis dit pourquoi pas un VTTAE, MAIS MAIS MAIS impossible de faire de telles distances tout en électrique, donc il était TRES important pour moi de choisir un VTTAE qui permet aussi le roulage SANS l'assistance bien-sûr. Pour ce qui concerne les VTTAE équipés en Bosch, on peut oublier, car sans assistance il y a au moins une résistance supplémentaire de 15% sans compter le poids du vélo. Par contre en Yamaha, en Brose ou maintenant en Shimano, il n'y a pas cette résistance à l'exception toujours du poids du vélo, mais ce n'est pas pour autant que ce type de vélo soit un boulet comparé aux non électriques quand il n'est pas utilisé avec l'assistance, non non ... il faut l'essayer pour s'en convaincre.
Je peux vous assurer que quand je fais mes longues distances en VTTAE, je n'utilise l'assistance et encore en éco que sur peut-être 20% de la distance, rien que sur les portions difficiles, ce qui me permet de terminer avec beaucoup plus de fraicheur qu'avant.
Donc AUCUN soucis pour rouler sans moteur sur les portions en descente, plates ou même en montée si elle n'est pas trop physique ou technique.
Voilà voilou ... je vous conseille vivement un essai sérieux avant tout achat pour vous en rendre compte par vous-même!
Concernant les moteurs dans la roue arrière: à OUBLIER IMPERATIVEMENT en VTT, juste bon pour aller faire ses courses le matin au magasin du coin Cool Cool  j'exagère juste un peu là :bonjour:

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 7 Avr 2017 - 18:07
:bonjour: une petite ( grosse ) précision a apporter ; avec le moteur pédalier , le marché est très souvent fermé
une panne de commande ou moteur et direction le représentant de la marque , qui ne fourni pas de pièces
mais envoie le tout au fabricant dont vous devenez dépendant .
avec un moteur roue ; il y a pas mal de possibilité .
suivant l'utilisation on peut se poser cette question avant achat ; car le vendeur n'en parle pas Aie ça pique .
vous l'apprenez a la 1° panne ; a chacun de voir .
en souhaitant de bonnes ballades a tous .

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 7 Avr 2017 - 18:22
jp17 a écrit:
pierre29 a écrit:
CharlyCA a écrit:
Mon propos était simplement de préciser que l’on pouvait encore rouler avec un VTT électrique, et ce même sans batterie.
C'est là le problème: rouler sans assistance n'a aucun sens et les vélos récents ne sont pas conçus pour, ou alors en dernier recours sur quelques centaines de mètres.

"rouler sans assistance n'a aucun sens".
Voilà qui est pour le moins surprenant !
Je n'ai pas sorti cette phrase de son contexte, et je n'arrive pas à comprendre.
Alors tous ceux qui roulent sans assistance font quelque chose d'insensé ? Non bien sûr, alors ça mérite une petite explication de ta part.

"les vélos récents ne sont pas conçus pour".
Tu veux dire qu'avec les vélos modernes il faut l'assistance même en plat ou descente ?
Si c'est vrai, je ne vois pas où est le modernisme. Et je me demande pourquoi ça s'appelle encore vélo. Crying or Very sad

Je l'ai je crois déjà expliqué en long en large et en travers, mais je me suis sûrement mal exprimé... Wink
Je répète donc ce que j'ai dit plus haut en le formulant autrement: les VTTAE les plus récents sont tous équipés (sauf les modèles d'entrée de gamme, et encore) d'un moteur de pédalier qui est bien plus efficace qu'un moteur dans le moyeu arrière et permet en outre d'obtenir un vélo nettement plus équilibré. L'inconvénient est que ça entraîne des frictions qui rendent difficile le pédalage quand la batterie est à plat. Comme je l'ai déjà dit plus haut, c'est variable selon les moteurs: le Bosch est le moteur le plus efficace et agréable sur le terrain, mais il est aussi (de loin) celui qui est le moins utilisable sans assistance. Les autres moteurs ( à l'exception apparemment de la toute dernière version du moteur Yamaha qui vient tout juste de sortir sur les vélos de marque Giant) sont un peu moins performants mais ils sont aussi moins cher que le Bosh et permettent un peu plus de rouler sans assistance. Il existe maintenant 5 ou 6 marques différentes de moteurs "centraux". Toutefois, ils ne sont pas spécialement conçus pour une utilisation sans assistance, sauf en dépannage ou pour économiser au maximum la batterie quand on arrive au bout de l'autonomie: un VTTAE pèse presque le double d'un bon vélo "musculaire" de partie cycle équivalente (équipement et suspensions) et il faut déjà un niveau d'assistance d'environ 30% pour compenser cet excédent de poids.
Pour ce qui est du plat et de la descente, il faut savoir que l'assistance se coupe de toutes façons au dessus de 25 km/h et qu'elle est donc de facto inutilisée dans ces conditions (bien que non déconnectée), car on est généralement au delà de cette vitesse. Sauf en tout-terrain dans certaines conditions: sable par exemple. Je roule le moins possible sur route goudronnée, mais quand c'est le cas je me retrouve le plus souvent au dessus de 25km/h (sauf en montée mais là l'assistance fonctionne), avec un vélo qui pèse 24kg et dont le moteur pédalier engendre des frictions qui rendent encore plus pénible le pédalage. Et si l'on coupe l'assistance totalement, les frictions augmentent encore... Autrement dit: il est bien plus difficile et fatigant, sauf en côte forcément, de faire avancer un vélo électrique au dessus de 25km/h qu'un vélo "normal". Et encore plus si c'est un modèle à moteur central.
En tout terrain en revanche ça n'est pas génant: on est rarement au dessus de la vitesse de coupure de l'assistance, sauf en descente mais là on s'en moque.
Pour le dire encore autrement: à cause de cette limitation à 25km/h un vélo électrique n'est pas très intéressant (performant si l'on veut) sur route, sauf si l'on vise uniquement la balade tranquille et qu'on roule surtout en terrain valonné. L'effet pervers de tout ceci est d'ailleurs un recours un débridage: c'est illégal mais  de plus en plus fréquent... Il existe aussi des vélos électriques dits "rapides" qui sont limités à 45km/h mais qui sont par conséquent assimilés à des cyclomoteurs avec tout ce que ça comporte: tarif supérieur, port du casque (homologué) obligatoire, immatriculation, assurance, équipements de signalisation, etc
La loi est de toutes façons mal faite: sauf erreur de ma part, les suisses sont d'ailleurs plus malins que nous car il existe chez eux une catégorie intermédiare avec une limitation beaucoup plus réaliste de 30km/h avec obligation du port d'un casque, mais de vélo.
Ces VAE rapides (45 km/h) sont quand même des engins assez valables, je pense, pour quelqu'un qui veut avoir un moyen pratique et rapide de déplacement. Et en outre, ils sont faciles à ranger dans un fourgon pour les modèles les plus compacts: nettement plus qu'un scooter de même performances.
Quant à se demander "si ça s'appelle encore un vélo", c'est un autre débat: les puristes (ou les intégristes) pensent le contraire, c'est sûr... Mais c'est un combat d'arrière garde, et déjà perdu: on se fiche bien finalement de savoir si c'est oui ou non encore du vélo! L'augmentation des ventes de VAE ces dernières années est quoi qu'il en soit exponentielle, et nous n'en sommes qu'au tout début de leur évolution: ce n'est pas prêt de s'arrêter...


Dernière édition par pierre29 le Ven 7 Avr 2017 - 18:42, édité 1 fois

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 7 Avr 2017 - 18:38
J'ai écrit ma réponse pendant que Seven7 postait la sienne mais je suis d'accord avec lui pour l'essentiel. Mais j'avoue que je parlais surtout de ce que je connais le mieux: à savoir les VTTAE à moteur BOSCH... Pour ce qui est de l'autonomie, je pense que je pourrais arriver sans problème à 70/80 km en terrain moyennement valonné avec le mien (batterie Bosh 500W): je fais en général des sorties de 40/45 km maxi mais à chaque fois il me reste au moins 30% de la batterie à l'arrivée, et sans chercher spécialement à rouler à l'économie. Mercredi j'ai fait seulement 25km avec un copain sur un vélo "musculaire", donc à un rythme plus tranquille que quand je roule seul (on devait faire plus mais il a crevé) et donc essentiellement en niveau d'assistance n°1 "éco": j'avais encore 80% de la batterie en rentrant à la maison.
Si je devais acheter un nouveau vélo neuf (mais ce n'est pas prévu avant deux ou trois ans), il est probable en tous cas que je prendrais autre chose qu'un moteur Bosch pour éviter justement ce phénomène de frictions, mais à condition de ne pas perdre en agréement de pilotage: ce serait donc sans doute le dernier modèle de Giant équipé de la dernière version du moteur Yamaha et d'une partie cycle au top niveau... Mais le moteur Shimano a l'air pas mal aussi...

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 7 Avr 2017 - 19:18
n'en déplaise a toi Pierre 29 ; mais nous roulons avec des Bosch performance ; environ 70 / 80 °/° sans assistance , il est rare que nous ressentions les freinages dont tu parles ; et quand ça arrive ça ne dure que quelques dizaines de mètres .
après je comprend que tu ais une autre vision de l'utilisation d'un  V A E .
comme le dit le dicton ; chacun sa route , ce qui compte c'est d'en profiter , chacun a sa guise

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 7 Avr 2017 - 21:37
pierre29 a écrit:J'ai écrit ma réponse pendant que Seven7 postait la sienne mais je suis d'accord avec lui pour l'essentiel. Mais j'avoue que je parlais surtout de ce que je connais le mieux: à savoir les VTTAE à moteur BOSCH... Pour ce qui est de l'autonomie, je pense que je pourrais arriver sans problème à 70/80 km en terrain moyennement valonné avec le mien (batterie Bosh 500W): je fais en général des sorties de 40/45 km maxi mais à chaque fois il me reste au moins 30% de la batterie à l'arrivée, et sans chercher spécialement à rouler à l'économie. Mercredi j'ai fait seulement 25km avec un copain sur un vélo "musculaire", donc à un rythme plus tranquille que quand je roule seul (on devait faire plus mais il a crevé) et donc essentiellement en niveau d'assistance n°1 "éco": j'avais encore 80% de la batterie en rentrant à la maison.
Si je devais acheter un nouveau vélo neuf (mais ce n'est pas prévu avant deux ou trois ans), il est probable en tous cas que je prendrais autre chose qu'un moteur Bosch pour éviter justement ce phénomène de frictions, mais à condition de ne pas perdre en agréement de pilotage: ce serait donc sans doute le dernier modèle de Giant équipé de la dernière version du moteur Yamaha et d'une partie cycle au top niveau... Mais le moteur Shimano a l'air pas mal aussi...

A propos Pierre, toi qui me semble particulièrement connaisseur, à mon avis ça doit t'intéresser ... j'attends mon futur VTTAE: il s'agit du Focus JAM² avec le moteur Shimano et le XT Di2.
Je suppose que tu connais? Wink

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Sam 8 Avr 2017 - 9:53
Seven7, j'ai lu un test sur vttae.fr et une présentation dans le dernier (et nouveau) eBike magazine. Bel engin! C'est quelle version: factory ou pro plus? A part la petite lourdeur de direction mentionnée, due au poids un peu trop sur l'avant (mais sur le mien c'est encore bien plus prononcé sans doute), c'est vraiment très positif!
Pour ton programme sportif avec une utilisation minimum de l'assistance, c'est sûrement l'outil idéal puisque manifestement le Shimano est conçu pour rouler "à la pédale", et le fait de pouvoir mettre une seconde batterie est un bonus pour les grandes randos tout en gardant un poids plutôt léger le reste du temps.
Pour moi, c'est moins sûr: je suis sous traitement suite à des problèmes cardiaques et je dois à tout prix éviter de me mettre dans le rouge. Donc le gros couple du moteur Bosh (ou du nouveau Yamaha ) m'est indispensable quand ça grimpe. Si je devais en acheter un cette année, ce serait soit le Giant Full E-SX soit le Moustache Samedi 27 trail 8 (ou 9 tant qu'à faire). Mais mon vélo actuel n'est pas si mal! C'est un KTM Macina Lycan CX5 2016, mais avec beaucoup de modifs: fourche en 140mm RockShox Revelation, amorto Monarch 2017 RCT3, pneus Maxxis High Roller en 2.35 et 2.40, tige de selle téléscopique KS, disques en 180 et 200mm, potence courte, guidon carbone etc. Very Happy Wink

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Sam 8 Avr 2017 - 21:30
C'est le JAM² Plus Pro, celui-là: https://www.youtube.com/watch?v=NYfnkSXzvCc
Oui exact, petite batterie, mais avec possibilité d'en rajouter une sur le tube oblique, exactement le principe que j'attendais.
Oui effectivement, avec le problème que tu as, le moteur Bosch est tout indiqué. Je connais bien le Macina Lycan, j'ai failli l'acheter l'année dernière, mais comme tu l'as upgradé ça doit être top.
Les Moustache dont tu parles sont aussi des bêtes à rouler et avec la nouvelle intégration ils sont d'autant plus réussis. Ils m'auraient aussi intéressés, mais vu que c'est du Bosch j'ai laissé tombé. Ma femme a un Lundi 26.
A bientôt...

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Sam 8 Avr 2017 - 22:53
Pour ma part je roule sur un Haibike S duro batterie de 500 Watts et double plateaux  et sur le plat on coupe l'assistance car pour l'instant mes jambes le permettent .Et oui sur le mien,moteur yamaha on peut rouler sans batterie...

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Dim 9 Avr 2017 - 10:27
Fj,ai fait un essai du haibike. Vraiment sympa. Mais en fait je voulais un vélo avec assistance pour m,aider dans certains moments penibles avpec ma remorque bien chargée. 40 kgs. J,ai choisit un vélo plus Obusse. Mais je peux l'utiliser sans l'assistance. quand je vais en ville je ne prends pas le boîtier de commande avec. :?:

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 2 Juin 2017 - 6:52
Bonjour à vous fourgonnaures cyclistes
Juste pour vous faire part de notre expérience , nlus avons fait l'acquisition il y a peu d'un VAE pour madame .. Nous recherchions un vélo polyvalent pour une utilisation urbaine et tout terrains sans vouloir faire des randos en montagne , pour ça il aurait fallu choisir un VTT .
Notre choix s'est porté sur un vélo dl marque MOUSTACHE ,fabrication française..... moteur Bosch batterie 400 w , pneus Hutchison Python . C'est un vélo type velo de randonnée qui permet de faire des ballades aussi bien sur routes que sur chemins , pour ma part etant resté au VTT classique il nous permet de pouvoit rouler sur les mêmes terrains .



Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 2 Juin 2017 - 9:23
tu as choisi quel modele chez moustache ?

Re: Retour d'expérience VTT électriques

le Ven 2 Juin 2017 - 22:56
Bonjour
Nous avons choisi le Samedi 27 XROAD modèle femme . batterie 400w
Désolé nous l'avons depuis peu donc pas beaucoup de recul pour donner un avis pertinent mais les premières ballades étaient agréables autant sur chemin que sur route , à l'équivalence de mon VTT non électrique .
Salutations


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Fin -